Je vous parle des bains dérivatifs

26. août 2017 Soins 0
Je vous parle des bains dérivatifs

Qui aurait cru qu’avec seulement de l’eau froide et une paire de gants de toilette, on peut faire des prouesses que la médication ne peut pas surpasser ? Très populaire en Nouvelle Guinée-Papouasie, cette technique appelée bain dérivatif permet de faire revenir vers l’intestin les surcharges qui ne sont pas éliminées par la digestion. Ceci est une opération qui permet de guérir différents maux, à ne citer que l’acné et l’arthrose. Comment pratique-t-on le bain dérivatif et comment agit-il concrètement sur notre corps ?

Aspect pratique : comment faire le bain dérivatif ?

Avant de connaitre l’aspect pratique de cette méthode dépurative, il faut d’abord comprendre son but qui est de libérer les surcharges digestives qui se sont entassées dans le corps et les ramener vers l’intestin. Pour ce faire, il suffit de réchauffer l’ensemble du corps et de ne refroidir que la zone qui se situe au niveau de l’intestin, entre le pubis et l’anus. Gardez l’ensemble de votre corps au chaud, sauf la partie basse au niveau de l’entrejambe. Après avoir aspergé votre gant de toilette d’un peu d’eau fraîche, faites-le passer en va-et-vient sur la partie concernée et répétez ce geste pendant environ 10 min. Si vous êtes assez courageux pour supporter le froid, prenez des glaçons et glissez-les dans une poche de gel. La poche de gel est ensuite enfilée directement avec votre slip et vous pouvez le porter pendant quelques minutes jusqu’à ce que vous ne supportiez plus le froid.

Actions du bain dérivatif sur le corps

Nombreux sont les bienfaits du bain dérivatif sur notre organisme. En principe, certaines pathologies sont étroitement liées aux substances non transitées dans l’intestin et qui ont progressivement intoxiqué le corps. C’est pourquoi le bain dérivatif a pour effet de remettre en ordre ce qui a dégénéré. D’une manière directe, le bain dérivatif peut guérir les acnés, les problèmes d’articulations comme l’arthrose, l’allergie à la pollution et ses dérivés comme l’asthme, la constipation ou encore la cellulite.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *